Aperçu – Automne/Hiver 2015-2016

Aperçu - Automne/Hiver 2015-2016 1
Aperçu - Automne/Hiver 2015-2016 2
Aperçu - Automne/Hiver 2015-2016 4
  • Aperçu - Automne/Hiver 2015-2016 1 Aperçu - Automne/Hiver 2015-2016 2 Aperçu - Automne/Hiver 2015-2016 4

Défilés NYFW – la critique

Les années 70 sont bel et bien de retour – avec une taille très marquée et des ceintures bien carrées, le tout sur une robe en jean (alerte: denim), avec des bottes plates. En clair, Band of Outsiders a créé la coolitutde ultime. M Missoni a affiché un certain esprit mod, des imprimés fleuris sur des jambes nues, et les mélanges de couleurs fortes et d’imprimés se sont fait hyper remarquer sur les podiums. Il y avait aussi Red Valentino, comme quoi le léopard reste un imprimé de génie et l’associer à une touche fleurie a donné un mix plus-que-parfait, de A à Z.

L’allure tailoring est toujours autant demandée et présentée. Mais attention, pas n’importe quel tailoring, il s’agit d’un tailoring bien marqué, et c’est justement de là que vient tout l’engoûement. Il y aussi le look beige ultra rentré de chez Rag & Bone, avec une petite veste qui fonctionnerait vraiment en toutes occasions. Jason Wu apporte une bonne dose de cool, des vibes autour de modèles loose, bien mis en avant avec un noeud oversized, des pantalons 7-8ème et le manteau de nos rêves. Enfin, J.Crew, qui a redéfini toute la notion du tailoring, nous présente une nouvelle femme qui porte les pantalons bien comme il faut, sur le devant de la scène.

Je ne crois pas qu’il puisse y avoir trop de fourrure, dans le sens too much. Dans un monde où l’on en demande toujours plus, Prabal Gurung nous le prouve bien. Le col roulé? C’est bien noté. Un mix de superpositions et de textures – c’est fait également. Des teintes pastels qui ressurgissent par ci par là, et ce look Tibi qui donne tellement envie de se rouler dans un champ de lavande. Thakoon a convoqué une palette de couleurs très riche en chevauchements et s’est démarqué de façon très claire.

Ok, passons aux pièces plus folles. Cushnie et Ochs ont tapé dans le mile avec le haut de leur silhouette, qui en redéfinit le crop top, par la même occasion. Jenny Packham empile les pièces dans un esprit « au plus tu en mets, au mieux c’est ». De toutes façons, qui a franchement besoin d’être à la page?  Quant à l’élément sportif chez Tommy Hilfiger, c’est une bonne idée pour revisiter son style avec une touche de féminité.

Finalement, parlons de deux textures dont je ne me lasse jamais, au grand jamais — parlons transparences et dentelles. Vera Wang a présenté un chemisier contrasté chicissime et très révélateur lors de son final. Rodarte, c’était une ambiance « toute nue dans de la dentelle blanche », avec une silhouette délicate que l’on imagine bien porter avec des gladiators dès qu’il fera beau. Et bien sûr, Oscar de la Renta, une Maison maître pour sublimer le corps de la femme aux bons endroits, nous le démontre encore une fois avec cette robe noire, qui dévoile tout juste ce qu’il faut.

Par Alexis Bendjouia

Laissez votre commentaire

Merci pour vos messages. Je les lis tous avec attention et ils me touchent beaucoup!! Je vous embrasse, xxN

  1. Sylvia dit :

    Leo forever;) xxx

[ajax_load_more]