LFW

burberry plaid
burb add
erdem victorian
kane killer coats
pilotto embroidery
temp london flirty
ash
  • burberry plaid burb add erdem victorian kane killer coats pilotto embroidery temp london flirty
  • ash

La grande audace

NYC, ce fut du concret. Maintenant, c’est au tour de Londres, où de véritables oeuvres d’art ont déferlé sur les podiums les unes après les autres. Brit Burberry a revisité l’un de ses grandes classiques en plaid dans des tons sublimes, puis présenté des ensembles hyper féminins, insufflant dès le début de la London Fashion Week une envie folle de se procurer d’urgence toute un panoplie de looks.

Burberry maîtrise depuis toujours les plaids et les manteaux, et cette fois-ci, les deux éléments se sont retrouvés mixés en une pièce hybride ultra désirable pour l’hiver. Au-delà du plaid, la doublure mérite une attention toute particulière –elle se veut audacieuse et visible avec des imprimés métallisés. Ce fut tellement incroyable d’assister au défilé, d’où s’émanait une vibe un peu militaire, mixée à des imprimés étoilés brillants et des robes idéales pour le tapis rouge.

Erdem nous a éblouit comme personne avec un look de déesse victorienne. Des détails de dentelle entrelacée avec des fleurs, des cols roulés, et  une juste dose de transparence et de jambes dénudées. Une inspiration très années 1920 et 1940, avec pour muse Bette Davis.

Christopher Kane a présenté des manteaux, plus fabuleux que jamais. Bien qu’il ne soit plus un petit nouveau au royaume des défilés créatifs, il a tout de même réussi à nous surprendre avec un manteau noir assymétrique perlé de plumes d’autruches et cette fleur rouge, tellement parfaite, qui a tout pour stopper le traffic. Enfin, que dire des détails de fourrure aux poignets et cou ? Difficile de leur résister.

Peter Pilotto a elevé la partie broderie. Un exercice articulé autour de pièces confectionnées dans de très belles dentelles, mixées avec des motifs d’art abstrait, le tout pouvant rejoindre aisément une galerie d’art. La qualité des détails en appliqué superposés sur les vêtements nous laissent dubitatives…devons-nous les porter ou les encadrer? Du très très très beau.

Temperley London s’est axé sur l’idée de la femme enfant bohème, garnie de fleurs, un look que nous adorons porter durant toute l’année tant il est féminin et décontracté à la fois. Bien que les pièces soient emplies de délicatesse, elles peuvent très facilement se porter avec un perfecto en cuir ou des bottines militaires, pour une allure pile dans le mile.

Ashish nous a directement transportées dans une fête disco, avec toute une pluie de paillettes, un côté un peu sauvage et décalé où l’on appercevait des cheveux colorés, le tout hyper entraînant. S’il doit y avoir un défilé qui donne envie de se lever et de chanter en karaoké avec un cocktail en main, une chose est sûre…c’était bien celui ci.

Photos via Vogue

Par Alexis Bendjouia

Laissez votre commentaire

Merci pour vos messages. Je les lis tous avec attention et ils me touchent beaucoup!! Je vous embrasse, xxN

  1. Sylvia dit :

    Loving the plaid coats at Burberry, and the red flower from Christopher Kane! xx

[ajax_load_more]